10 janvier 2009

tumblr_kulialCUlN1qa1d15o1_500

J'aurais aimé que notre conversation ne prenne jamais fin, que l'on reste toutes deux allongées sur ce lit, la nuit et la neige au dehors, la seule petite lampe de bureau nous éclairant, à parler, rire et échanger Je m'étais perdue dans ses mots, dans les miens, j'avais oublié l'heure, le temps, le lieu, le cours des choses réelles, j'étais ailleurs et peut-être bien qu'elle aussi.

Mais quelqu'un a frappé à la porte.

Cet instant, peut-être qu'il n'a pas eu autant d'importance pour elle. Découvrir qu'elle était comme moi, à noter tous les détails,  à se souvenir des gens, des paroles, des gestes, à tout noter dans sa tête... Savoir qu'elle était là, à quelques mètres, m'apaisait étrangement. Mais elle l'ignore probablement. On ne sait jamais ce que peuvent penser les autres. Il m'avait semblé que par ses instants répétés en quelques jours, l'on se rapprochait, petit à petit, mais le lendemain, je n'étais plus sûre de rien.

M'échappera-t-elle toujours ainsi ?

Posté par CaLLie à 22:41 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur J'aurais aimé que notre conversation ne prenne

    Il est beau, ce petit texte...

    Posté par Altawabi, 20 avril 2009 à 09:40 | | Répondre
  • Ouah. ça me fait penser à ce que tu es pour moi malgré le fait que la distance s'accroche, le manque de temps également.
    ça ne me fait jamais peur que tu sois loin, je relis toujours tes lettres.
    Tu es toujours là Célia, et j'aime.

    Posté par Justine, 24 avril 2009 à 10:41 | | Répondre
  • Merci tout à coup. de me faire relire des choses. Apparaître.

    Posté par Justine, 31 mars 2010 à 14:50 | | Répondre
Nouveau commentaire